Durée de l’allaitement : à quel moment sevrer votre bébé
0-6 mois

Share this news

Durée de l’allaitement : à quel moment sevrer votre bébé ?

Jusqu’à quel âge est-il possible d’allaiter (voir notre article : Les bienfaits de l’allaitement maternel) ? Existe-t-il une durée d’allaitement minimale ou maximale à respecter avant de sevrer votre bébé (voir notre article : Le sevrage : bien s'y préparer, 6 conseils pour l’aborder sereinement) ? Quels sont les signes révélateurs d’un enfant qui ne veut plus prendre le sein ?... Basculer de l’allaitement au sevrage du lait maternel est une décision qui peut être source de nombreuses interrogations pour vous, parents. On vous aide à passer le cap !

Sevrage : quand arrêter l’allaitement de votre bébé ?

Le lait maternel constitue la meilleure alimentation à apporter aux bébés dès leur naissance et au cours des premiers mois de bébé. Cependant, si l’allaitement participe à la bonne santé et au développement du nourrisson (voir notre article : Lactoferrine : pilier du système immunitaire de bébé), son sevrage sera inévitable à un moment ou un autre… 

Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille aux mamans qui ont décidé d’allaiter de favoriser un allaitement exclusif de leur bébé pendant ses 6 premiers mois de vie (voir notre article : Bien vivre son allaitement). A noter que l’allaitement des nourrissons peut tout à fait être poursuivi au-delà. Ainsi, il est recommandé aux parents qui le souhaitent de continuer à nourrir leur enfant avec du lait maternel (voir notre article : Le lait maternel : tout savoir sur sa composition) jusqu’à ses 2 ans ou plus, tout en diversifiant son alimentation de façon indispensable entre 4 et 6 mois mais pas plus tard que 6 mois. (voir notre article : Les clés d'une diversification réussie)

Votre choix de parents

Gardez à l’esprit que les durées d’allaitement préconisées par l’OMS sont des données idéales pour la santé des enfants pour vous guider dans l’allaitement du vôtre. Le maintien de l’allaitement ou son arrêt est une décision néanmoins qui vous appartient totalement, du moment que le lait maternel est remplacé par une alimentation adaptée à son âge et ses besoins nutritionnels. 


Il est préférable que la maman qui décide de sevrer son bébé soit soutenue par le papa ou par la personne qui partage sa vie. En effet, le soutien des proches est essentiel pendant cette nouvelle étape que l’on sait difficile, afin de garantir un sevrage serein pour la mère et son enfant. (voir notre article : Sevrer bébé : le soutien précieux du papa).


Pour plus d’informations et de conseils sur le sevrage des enfants, nous vous invitons à consulter notre FAQ Arrêt de l’allaitement : réponses aux questions des parents.

 

 

Pourquoi une maman peut-elle vouloir mettre fin à l’allaitement de son nourrisson ? 


Chaque femme est différente et vit son allaitement différemment. Voici les principales causes d’arrêt de l’allaitement du bébé :

• En France, la première cause de sevrage est la reprise du travail. Pour autant, cela n’oblige en aucun cas l’arrêt de l’allaitement. 

 
• Mauvaise succion du bébé, seins douloureux (engorgement, mastite…), baisse de lactation, faible production de lait maternel… Autant d’éléments susceptibles de décourager la maman qui allaite. 

Rassurez-vous, de nombreuses solutions existent pour y remédier et continuer votre allaitement en toute sérénité. Vous pouvez consulter notre article Petits tracas de l'allaitement pour les découvrir. 

 

Comment savoir si votre enfant ne veut plus être allaité ?

Si le sevrage de votre bébé peut être décidé à tout moment, il peut arriver que ce soit le tout-petit lui-même qui le déclenche ! On parle alors de « sevrage naturel ». Il survient la plupart du temps après un allaitement long du nourrisson. C’est généralement lorsque l’enfant découvre de nouveaux aliments, grâce à la diversification alimentaire (voir notre article : Débuter la diversification alimentaire), qu’il se désintéresse du sein, préférant se tourner vers de nouvelles saveurs.  


Voici différentes réactions susceptibles d’être observées chez un enfant ne souhaitant plus être allaité : 
• Son corps se recule lorsque sa mère lui propose le sein, 
• Il tourne la tête sur les côtés, 
• Il saute plusieurs tétées,
• Il exprime tout simplement son refus de la tétée par le langage (dans le cas d’un enfant en âge de parler).

 

Il est important que vous, parents, restiez à l’écoute des besoins de votre enfant. Si vous constatez régulièrement les signes précédemment cités, veillez à vous en tenir à sa décision en stoppant son allaitement. Le saviez-vous ? A partir de 6 mois, il est recommandé de donner au bébé 500 ml de lait infantile 2ème âge chaque jour. Vous pouvez alors : 
 

• Passer aux biberons de lait infantile. 
Pour vous aider à choisir le lait qui convient à votre enfant, vous pouvez consulter notre article Le lait infantile : un choix difficile !

• Proposer à votre enfant des équivalents laitiers (bouillie de lait infantile, lait infantile et semoule fine, yaourt, fromage…) si vous constatez qu’il ne souhaite pas boire de lait au biberon non plus. 

Vous pouvez consulter notre article Les clés d’une diversification alimentaire réussie pour apprendre à introduire correctement ces aliments dans l’alimentation de votre enfant, selon son âge et ses besoins nutritionnels.  

 

 

Le choix de l’allaitement mixte
 

Si vous souhaitez vivre la transition allaitement / sevrage tout en douceur, pourquoi ne pas opter les premiers temps pour l’allaitement mixte ? Cette pratique invite la maman à nourrir son bébé au sein dès qu’ils sont ensemble, et qu’il soit nourri au biberon de lait infantile le reste du temps. Petit à petit, si le sevrage est décidé, les tétées de lait maternel seront diminuées puis supprimées de son alimentation, au profit du biberon. 


Pour plus d’informations, nous vous invitons à vous référer à notre article Réussir l’allaitement mixte.

 

Parents, rappelez-vous que la durée de l’allaitement de votre bébé vous appartient. Si la maman qui allaite et son enfant souhaitent le poursuivre des semaines, des mois, ou des années, libres à vous d’en fixer la durée ! Au contraire, si l’un des deux ne souhaite plus le continuer, il convient de l’arrêter. Une décision à prendre avec le papa, ou la personne qui partage la vie de l’enfant, pour assurer la réussite du projet. (Voir notre article : Sevrer bébé : le soutien précieux du papa)
 

 

Sources : 


Comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie, D. Turck, Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère, Archives de pédiatrie, Octobre 2012, volume 19, supplément 3 : p.S77- S96

Coordination Française pour l'Allaitement Maternel, https://cofam-allaitement.org/

Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé, Ministère de la santé, Le guide l’allaitement maternel, 68 pages

La maison des maternelles, Allaitement : qu'est ce que le sevrage naturel ?, https://www.lamaisondesmaternelles.fr/article/allaitement-qu-est-ce-que-le-sevrage-naturel 
Magic Maman, 8 choses à savoir avant de sevrer son bébé, https://www.magicmaman.com/,sevrer-son-bebe,557,3354877.asp 
Mpedia, Comment faire durer l’allaitement le plus longtemps possible ?, https://www.mpedia.fr/qr/10-mois-sevrage-naturel/ 
Mpedia, Jusqu’à quel âge peut-on allaiter son enfant ?, https://www.mpedia.fr/art-combien-de-temps-peut-on-allaiter/ 
Mpedia, Quantité de laitage à 9 mois ?, https://www.mpedia.fr/qr/nombre-de-laitages-a-9-mois/ 
Mpedia, Mon fils de 7 mois allaité refuse les biberons à la crèche, que faire ?, https://www.mpedia.fr/qr/mon-fils-de-7-mois-allaite-refuse-les-biberons-a-la-creche-que-faire/ 

Santé et allaitement maternel, http://www.santeallaitementmaternel.com/ 

Tremey L, Gelbert N, Schelstraete C, Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) avec le concours des Lactariums de France et de l’Union régionale des médecins libéraux (URML), L’allaitement de la première à la dernière tétée, CD-Rom 

 

En savoir plus