Qu’est-ce que l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) ?

Santé 0-6 mois
Qu’est-ce que l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) ?

Chez les enfants de moins de trois ans, les protéines de lait de vache sont la principale cause d’allergie. Plus communément appelée Allergie aux Protéines de Lait de Vache ou APLV, cette pathologie touche 3% des jeunes enfants. Elle se résorbe bien heureusement avant 3 ans dans 90% des cas et avant 6 ans dans 99% des cas. Mais tout bébé allergique ne manifeste pas les mêmes réactions allergiques en même temps ni de manière similaire. L’APLV engendre de nombreux symptômes qu’il faut prendre en compte.

Description et symptômes d’une allergie aux protéines de lait de vache

Chez un enfant APLV, les protéines de lait qui devraient être normalement tolérées sont identifiées comme indésirables et entraînent une réaction immunologique.
Plus les protéines sont grosses, plus elles sont susceptibles d’entraîner une allergie. Dans la majorité des formules infantiles destinées aux enfants APLV, les protéines sont hydrolysées (elles sont coupées).
Chez un enfant allergique aux protéines de lait, les protéines de lait de vache, de chèvre et de brebis entraînent une réaction immunologique. Celle-ci est susceptible de prendre la forme de symptômes très variés qui peuvent aussi bien apparaître immédiatement après l’ingestion de protéines qu’une semaine plus tard :
- Des manifestations cutanées (rougeurs, démangeaisons, gonflements) qui surviennent chez 50% des enfants APLV (1) ;
- Des manifestations gastro-intestinales (régurgitations, vomissement, coliques …) qui surviennent chez 25 à 50% des enfants APLV (1) ;
- Des manifestations respiratoires (sifflements, asthme…), plus rares (1).

Les deux types d’ APLV

Les IgE ou immunoglobuline E sont les anticorps produits lors d’une réaction allergique. Elles jouent un rôle important dans les complications immunologiques. A ce titre, il existe deux types d’allergies aux protéines de lait de vache :
- L’allergie IGE médiée : avec production d’anticorps IGE qui concerne 60% des cas
- L’allergie non IGE médiée : sans production d’anticorps qui concerne 40% des cas
La manifestation des symptômes diffère en fonction de la nature de l’allergie :

allergie

Allergie aux protéines de lait de vache et intolérance au lactose : deux pathologies à différencier

L’APLV et l’intolérance au lactose sont souvent confondues mais sont pourtant bien différentes. L’allergie concerne une réaction immunitaire contre les protéines contenues dans le lait alors que l’intolérance au lactose (sucre contenu dans le lait) concerne l’incapacité du système digestif à le digérer.
Cependant, quand l’enfant est APLV, il est tout de même préférable d’éviter de lui faire consommer du lactose car celui-ci peut contenir des quantités minimes de protéines de lait de vache qui risquent d’entraîner une réaction immunologique, il est donc préférable d’éviter les aliments contenant du lactose.